Virbac Pro
Infos santé | Nutrition
Temps de lecture : 3 minutes

La nutrition des oiseaux - Besoins nutritionnels

Dr Minh Huynh
Dip. DV, MRCVS European College of Zoological

Les vitamines sont des molécules organiques dont l'importance est souvent sous-estimée dans la prise en charge des oiseaux.

Les carences vitaminiques occasionnent des troubles que le praticien peut voir au quotidien dans la consultation des oiseaux de compagnie. La résolution de ces maladies est aisée avec une simple supplémentation, la principale difficulté étant de reconnaître les symptômes et de diagnostiquer la carence.

 

Les vitamines sont des molécules organiques dont l'importance est souvent sous-estimée dans la prise en charge des animaux de manière générale et des oiseaux en particulier.

Le rôle des vitamines est primordial dans les échanges vitaux et dans les mécanismes de renouvellement cellulaire. Ceux-ci sont nombreux chez les oiseaux du fait de leurs particularités physiologiques : la mue et le renouvellement des plumes, la formation et la production d’oeuf calcifié, la neurogenèse et la production des cellules nerveuses.

Du fait de leurs particularités physiologiques uniques, les carences vitaminiques ont un impact majeur dans la santé des oiseaux. Impact majoré par le fait que de nombreux oiseaux de compagnie reçoivent des alimentations peu diversifiées (régime tout graine) sans source d’aliments frais. On distingue classiquement les vitamines liposolubles (Vitamine A, D3, E, K), des vitamines hydrosolubles (complexe des vitamines B). Les carences en vitamines liposolubles sont particulièrement dramatiques car ce sont des vitamines qui doivent être accumulées dans l’organisme.

Le plus souvent, la vitamine A est carentielle chez les oiseaux de compagnie car la quantité dans l’alimentation peut être très variable. De plus, elle n’existe pas à l’état naturel dans les plantes. On ne trouve que des précurseurs, sous forme de caroténoïde et de bêta-carotène.

Deux fonctions basiques sont assurées par la vitamine A : l’action de l’acide rétinoïque (hormone like) et l’action photoréceptrice du rétinal. L’acide rétinoïque est impliqué dans la liaison aux récepteurs cellulaires et induit la régulation de la réplication cellulaire, la différenciation et l’apoptose des cellules.

 

oiseuax II.png

Metaplasie des glandes salivaires chez un Gris du Gabon (Psittacus erithacus). L'hypovitaminose A crée une obstruction de tous les canaux sécréteurs, y compris salivaires.

Vitamine A 

Par exemple, sans vitamine A, les cellules basales de l’organisme se différencient en un épithélium squameux kératinisé au lieu de leur morphologie normale. On retrouve des signes de kératinisation des muqueuses respiratoires, digestives, génitales et cutanée. La plupart des glandes sont atteintes avec la présence de métaplasie au niveau des glandes salivaires (mais aussi au niveau de tous les canaux sécréteurs (y compris les uretères). Par ailleurs, la vitamine A intervient dans la croissance osseuse, la reproduction et l’immunité (en régulant la différenciation des cellules inflammatoires).

 

Vitamine D

L’activité de la vitamine D est regroupée sous deux formes : le cholécalciférol (Vitamine D3) et l’ergostérol (Vitamine D2). Seule la vitamine D3 est utilisée chez les oiseaux or la plupart des régimes toutes graines en sont dépourvus. Les oiseaux sont capables de synthétiser le cholécalciférol à partir du cholestérol mais ils ont besoin d’être exposés à la lumière du soleil. La plupart des oiseaux de compagnie n’ayant pas d’accès à la lumière du soleil directe, leur besoin en vitamine D alimentaire est plus important. La vitamine D régule le métabolisme du calcium et du phosphore, y compris la minéralisation de l’os et la formation des oeufs.

 

Vitamine E

Elle est constituée de composés dont les alpha-tocophérols, avec une activité antioxydante. La vitamine E est transportée par des protéines plasmatiques et est incorporée dans la couche lipidique des cellules. Elle agit comme stabilisateur des membranes et comme support des réactions d’oxydations. Les alpha-tocophérols captent également les radicaux libres. Pour fonctionner, une synergie avec des minéraux tel que le zinc, le manganèse, le sélénium et le fer en tant que co-facteurs est essentielle. La carence en vitamine E engendre de sévères signes neurologiques (encéphalomalacie, paralysie, mauvais taux de réussite en reproduction) car elle affecte les cellules les plus fragiles en priorité (neurale, musculaire et reproductrice). Cette vitamine intervient aussi dans la chaîne de conversion de l’acide arachidonique en prostaglandine et thromboxane. Une carence engendre en partie une altération du système immunitaire et altère la cascade inflammatoire.

 

Vitamines B

Dans le groupe des vitamines B, on retrouve un ensemble de précurseurs de co-enzymes (thiamine, riboflavine, pyridoxine, acide pantothénique, acide folique, niacine, cobalamine) qui participent à différentes fonctions dans l’organisme. Leur rôle est à la fois complexe et varié. Les carences en vitamine B se traduisent généralement en grands syndromes : affections neurologiques, anémie, une baisse des performances de reproduction, des anomalies musculo-squelettiques ainsi que sécheresses cutanées.

oiseaux.png

Pododermatite chez cet amazone à front bleu (Amazona aestiva) atteint d'hypovitaminose A.

 

Les carences vitaminiques occasionnent des troubles que le praticien peut voir au quotidien dans la consultation des oiseaux de compagnie. La résolution de ces maladies est aisée avec une simple supplémentation (PERROTONIC, OCEVIT), la principale difficulté étant de reconnaître les symptômes et de diagnostiquer la carence.

 

Auteur: Dr Minh Thi Huynh (Dip. DVM, MRCVS European College of Zoological)

 

Notre FAQ
  • Quel complément alimentaire administrer à un oiseau en mue ?

    Il est recommandé de fournir à l’oiseau des acides aminés soufrés (constituants de la kératine), associés à des vitamines et des hépato-protecteurs par le biais du produit OCÉMUE®.

    La complémentation se fera dans l’eau de boisson dès le début des chutes de plumes et durant un mois et demi environ. La croissance normale des plumes peut induire un léger prurit. L’oiseau se débarrasse des anciennes plumes, en se secouant ou en les tirant. 

  • Quelle vitamine conseiller aux oiseaux couples reproducteurs ?

    Il est conseillé d'apporter aux oiseaux un apport de vitamine E sous la forme du produit OCEFEROL. Cet apport de vitamine E qui va contribuer au bon déroulement de la saison de reproduction. Une supplémentation faite avec OCEFEROL avant les accouplements tous les jours pendant 15 jours puis durant la saison 2 jours par semaine, peut améliorer la fécondité des couples reproducteurs et éviter les œufs clairs (non fécondés). 

  • Quelles vitamines et minéraux conseiller pour des canaris, petits exotiques (diamants, bengali…), tourterelles... ?

    Le produit OCEVIT distribué dans l’eau de boisson, va apporter aux passereaux et colombidés les vitamines A, D3, E, B1, B6, PP, B12…qui vont contribuer à l'équilibre nutritionnel des oiseaux de cage et volière y compris en période de convalescence.

  • Quelles vitamines et minéraux conseiller pour des psittacidés ?

    Le produit PERROTONIC® est un complément de minéraux, vitamines et oligo éléments pour les psittacidés. Lors d’un trouble nutritionnel avéré, il peut être administré en cure de 15 jours. A l’entretien il sera distribué 2 jours par semaine régulièrement dans l’eau de boisson. La ration alimentaire (mélange de graines ou granulés) devra être complétée quotidiennement avec des fruits.

  • Un canari présente un comportement boulimique et une fonte musculaire au niveau du bréchet. Il est toujours à la mangeoire et trie les graines. Quels sont les conseils à donner au propriétaire ?

    En captivité ce comportement est souvent observé autant chez les passereaux que chez les psittacidés. L’oiseau consomme en priorité les graines grasses de son mélange lin, niger, navette (tournesol et cacahuète pour les perroquets). A terme ce comportement alimentaire entraîne une surcharge graisseuse du foie et une entérite.

    La prévention passe par l’apport d’un régime alimentaire granivore diversifié limité en graines grasses et l’administration régulière 2 jours par semaine du produit OCECHOLINE® riche en choline et oligo éléments.