Virbac Pro
Mise en garde, ce contenu est destiné aux ayants droit du médicament vétérinaire.

Bovigen®Scour

Emulsion pour vaches et génisses gestantes

Le vaccin inactivé Bovigen® Scour génère une immunisation active des vaches et génisses gestantes afin de produire des anticorps contre les antigènes des adhésines d’E. coli F5 (K99), les rotavirus et les coronavirus

Boîte de 1 flacon verre de 15 mL (5 doses) - Boîte de 1 flacon verre de 90 mL (30 doses)


Ce contenu est destiné aux ayants-droits du médicament vétérinaire. 

Cliquez sur "Mon compte" pour vous connecter ou créer un compte.

Informations détaillées

 

Composition

Principes actifs et excipients

Principes actifs

Nom du principe actif   Quantité de principe actif
Rotavirus bovin 6
Coronavirus bovin  5
Escherichia coli inactivée, exprimant l'adhésine F5 (K99)   44.8 %

Excipients

Nom de l'excipient     Quantité de l'excipient
Formaldéhyde max    1.5 mg
Thiomersal max   0.36 mg

Informations complémentaires

Rotavirus bovin inactivé…………souche TM-91, sérotype G6P   ≥ 6,0 log2 (VNT)*

Coronavirus bovin inactivé…………souche C-197                         ≥ 5,0 log2 (HIT)**

Escherichia coli inactivée …………………………….

souche EC/17 exprimant l’adhésine F5 (K99)                           ≥ 44,8 % d’inhibition (ELISA)***

*VNT – test de vironeutralisation (titre d’anticorps obtenu chez le lapin avec 2/3 de la dose vaccinale)

**HIT – test d'inhibition de l'hémagglutination (titre d’anticorps obtenu chez le lapin avec 2/3 de la dose vaccinale)

***ELISA – épreuve d'immuno-absorption enzymatique (titre d’anticorps obtenu chez le lapin avec 2/3 de la dose vaccinale)

Adjuvants

Montanide ISA 206 VG 1,60 mL

 

Clinique

Indications d'utilisation par espèce

Bovins

Chez les vaches et génisses gestantes :
- immunisation active des vaches et génisses gestantes afin de produire des anticorps contre les antigènes des adhésines d’E. coli F5 (K99), les rotavirus et les coronavirus.

Quand les veaux sont nourris par du colostrum de vaches vaccinées pendant leur première semaine de vie, il a été démontré que les anticorps présents réduisaient la sévérité des diarrhées causées par les rotavirus bovins, les coronavirus bovins et les E. coli entéropathogènes F5 (K99) et de réduire l’excrétion des rotavirus ou coronavirus bovins par les veaux infectés.

Début de l’immunité : l’immunité passive débute avec l’administration de colostrum et dépend de son apport en quantité suffisante au veau nouveau-né.

Contre indications

Aucune.

Mises en garde particulières à chaque espèce cible

Vacciner uniquement les animaux en bonne santé.

Précautions particulières d'emploi

Précautions particulières pour une utilisation sûre chez les espèces cibles

Aucune.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament

Pour l’utilisateur :

Ce médicament vétérinaire contient de l’huile minérale. L’(auto-)injection accidentelle peut provoquer de fortes douleurs et un gonflement, notamment en cas d’(auto-)injection dans une articulation ou un doigt de la main, et, dans de rares cas, conduire à la perte de ce doigt si un examen médical n’est pas effectué rapidement.

En cas d’(auto-)injection accidentelle, même en quantité minime, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice.

Si la douleur persiste au-delà de 12 heures à compter de l’examen médical, consulter à nouveau le médecin.

Pour le médecin:

Ce médicament vétérinaire contient de l’huile minérale. Même une faible quantité de ce médicament vétérinaire (auto-)injectée accidentellement peut provoquer un œdème intense susceptible d’entraîner, par exemple, une nécrose ischémique voire la perte d’un doigt. Il est impératif de recourir immédiatement à des soins chirurgicaux dispensés par un spécialiste. Une incision et une irrigation rapides de la zone injectée peuvent s’avérer nécessaires, notamment si les tissus mous ou le tendon d’un doigt sont touchés.

Précautions particulières concernant la protection de l'environnement

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Autres précautions

Aucune.

Utilisation en cas de gravidité de lactation ou de ponte

Ce médicament vétérinaire est destiné à être utilisé pendant le dernier trimestre de gestation.

Effets indésirables

Une légère tuméfaction de 5 à 7 cm de diamètre au site d’injection est fréquente (entre 1 et 10 animaux sur 100) et peut dans certains cas être accompagnée initialement d’une sensation de chaleur. La tuméfaction se résorbe habituellement dans les 15 jours.
Une augmentation légère et transitoire de la température corporelle (jusqu’à 0,8°C) peut être observée dans les 24 heures suivant la vaccination et disparaît dans les quatre jours.

Interactions médicamenteuses et autres formes d'interaction

Aucune information n’est disponible concernant l’innocuité et l’efficacité de ce vaccin lorsqu’il est utilisé avec un autre médicament vétérinaire. Par conséquent, la décision d’utiliser ce vaccin avant ou après un autre médicament vétérinaire doit être prise au cas par cas.

Voie d'administration et posologie

Voie d'administration

Intramusculaire

Posologie

Bovins

  • Respecter les procédures d’asepsie habituelles.
  • Utiliser exclusivement des seringues et des aiguilles stériles.                                                   
  • Amener le vaccin à température ambiante avant utilisation.
  • Bien secouer le flacon avant et périodiquement pendant l’utilisation afin de s'assurer que le sédiment soit totalement dissous avant administration.
  • Pour les présentations de 90 mL et 450 mL, il est recommandé d’utiliser un pistolet doseur automatique pour éviter d’endommager le bouchon en le perçant à de multiples reprises.

Une dose = 3 mL

Une dose à chaque gestation, administrée entre la 12ème et la 3ème semaine avant la date prévue du vêlage.

Administration du colostrum

La protection des veaux dépend de l’ingestion adéquate de colostrum de vaches vaccinées. Des mesures doivent être prises pour s'assurer que les veaux reçoivent des quantités suffisantes de colostrum dans les tous premiers jours de leur vie. Si les veaux ne reçoivent pas assez d’anticorps par le colostrum peu après leur naissance, il y aura un échec de transfert passif d’anticorps. Il est important que tous les veaux reçoivent autant de colostrum que possible issu de la première traite, et dans les six heures qui suivent le vêlage. Il est recommandé d’administrer au moins 3 litres de colostrum dans les premières 24 heures soit environ 10% du poids d’un veau.

Pour obtenir des résultats optimaux et réduire la pression d’infection dans la ferme, il convient d’adopter une politique de vaccination complète du troupeau.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgences, antidotes)

Suite à l’administration d’une surdose, aucun effet indésirable autre que ceux mentionnés à la rubrique "Effets indésirables (fréquence et gravité)" n’est constaté.

Temps d'attente

Bovins : 0 jour

Complément d'information temps d'attente

Toutes cibles :

Zéro jour.

 

Informations pharmacologiques ou immunologiques

codes ATC

QI02AL01 : rotavirus bovin + coronavirus bovin + Escherichia

Pharmacodynamie

Propriétés immunologiques
La vaccination est destinée à induire l’immunisation active de la vache gestante contre les composants antigéniques du vaccin. Les anticorps sont transférés au veau par l’intermédiaire du colostrum.

 

Données pharmaceutiques

Incompatibilités majeures

Ne pas mélanger avec d’autres médicaments vétérinaires.

Durée de conservation

Durée de conservation du médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : 3 ans.

Durée de conservation après ouverture
Durée de conservation après première ouverture du conditionnement primaire : 10 jours.

Température de conservation

À conserver au réfrigérateur (entre +2°C et +8°C) à l'abri de la lumière. 

Précautions particulières de conservation selon pertinence

Ne pas congeler.

Précautions particulières à prendre lors de l'élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l'utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Nature et composition du conditionnement primaire

Flacon verre type I (flacons de 15 mL, 90 mL et 450 mL)

Bouchon chlorobutyle (flacons verre de 15 mL et 90 mL et flacon polyéthylène de 450 mL)

Capsule aluminium

 

Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché: FORTE HEALTHCARE - Cougar lane CO. DUBLIN - NAUL IRLANDE

Responsable de la mise sur le marché: VIRBAC France - 13e rue LID - FR-05617 CARROS - http://fr.virbac.com

Responsable de la Pharmacovigilance: VIRBAC France - 13e rue LID - FR-05617 CARROS - http://fr.virbac.com

 

Gamme thérapeutique

Vaccin

 

Ressources à télécharger

Mise en garde, ce contenu est destiné aux ayants droit du médicament vétérinaire. Se connecter pour accéder au contenu.

ml-bovigen-scour.JPG

Références

1. Maurin et al. Evaluation of the informative values of various diagnostic ELISA kits for neonatal enteritis in field conditions. EBF 2014
2. Langellotti et al. (2011) Induction of specific cytotoxic activity for bovine herpesvirus-1 by DNA immunization with different adjuvants. Antiviral Research. Vol 90, issue 3, June 2011, 134-142.
3. Geollot et al. 2018. Réponse sérologique et efficacité vaccinale suite à une injection unique de Bovigen® Scour chez les vaches gestantes séronégatives. JNGTV Nantes 2018. Etude réalisée en 2015 en Slovaquie sur 45 vaches séronégatives et non préalablement vaccinées, ainsi que 45 veaux nés de ces vaches.